Royal Enfield, la moto mythique

Bon j'avoue, ce n'est pas moi qui ai testé la Royal Enfield en Inde. Pourtant, depuis que j'ai croisé ces motos sur les routes ladakhies, j'aimerais bien moi aussi me la jouer Easy Rider à la sauce masala. En attendant, j'ai demandé à Michaël, Français et Delhi-wallah, de nous présenter la Royal Enfield, dont il est fan absolu. Il possède deux de ces incroyables motos, une 500 cc machismo ou classic pour exercer son métier de guide, et une vieille machismo 350 avec sélecteur à droite de 1990 – une moto aussi incroyable qu'increvable qu'il a achetée à un autre Français au moment de son arrivée – pour la vie de tous les jours.

La Royal Enfield

Naissance de la Royald Enfield

La Royal Enfield est née en 1891 en Angleterre dans une usine produisant à l’origine des armes, d’où son slogan : « made like a gun, run like bullet » (Faite comme une arme, rapide comme une balle).
La première bicyclette motorisée sort de l’usine en 1901 mais le véritable tournant arrive en 1949 lorsque l’Inde lance sa première commande pour son armée et décroche dès 1955 une usine d’assemblage à Madras. En 1993, les Indiens lancent leur premier modèle en 500 cc : la Bullet 500 cc. Un an plus tard la marque est rachetée par le groupe Eicher Motors (constructeur indien de véhicules).

La Royal Enfield, première moto indienne

En Inde, la Royal Enfield est devenue mythique. Elle représente la victoire de la puissance économique indienne sur son colon britannique ! Pour tous les Indiens, la Royal Enfield est une moto indienne avant tout, la seule grosse cylindrée dans le pays avant l’arrivée des marques américaines et japonaises. Aujourd’hui, posséder une Royal Enfield en Inde est la marque de la réussite sociale.

 

Michaël au guidon d'une Royal Enfield
Michaël au guidon d'une Royal Enfield

Voyager en Royal Enfield en Inde

La conduite en Inde

Vue de France, conduire en Inde ne paraît pas la meilleure idée qui soit. Tout comme le reste, il suffit pourtant de changer son approche du problème pour le rendre moins épineux. Plutôt que de route dangereuse, mieux vaut parler de route déroutante : une conduite à gauche ; des routes empruntées par toutes sortes d'usagers, du piéton au camion en passant par le chariot à bœufs et le rickshaw ; la suprématie du klaxon sur le code de la route…
Cela écrit, il existe différents circuits adaptés au niveau et aux envies des motards. Le rythme est celui de la balade, et les arrêts pour profiter de la vue et prendre quelques photos sont nombreux.

Vintage Rides, expert en Royal Enfield

Michael travaille depuis 4 ans chez Vintage Rides. Il a tout de suite été séduit par le concept de voyages à moto que Vintages Rides – qu'il a découvert un peu par hasard – proposait. Pour Michaël la découverte d'un pays passe par la passion du métier qu'on y exerce : travailler avec Vintage Rides est une belle opportunité de découvrir l'Inde.

 

Le Khardung-La, est le col accessible aux motos le plus haut du monde.
Le Khardung-La, est le col accessible aux motos le plus haut du monde.

Le Ladakh à moto

La découverte de l'Inde himalayenne avec une Royal Enfiel est l'un des best of du voyage en moto : l'aventure avec un A ! Pour bon nombre de motards en quête de découverte, les grands espaces et la sensation de liberté au guidon de leur moto est un pur bonheur. C’est donc tout naturellement que les motards se tournent vers des destinations comme l’Himalaya en Royal Enfield ou encore la Mongolie.

Le Sri Lanka à moto

Après l'Inde, d'autres destinations sont aujourd'hui accessibles en Royal Enfield, tel le Sri Lanka depuis 2014. Les premiers contacts entre motards et Sri Lankais ont été très surprenants ! Fascinés par les motos et leur bruit ronronnant, les Sri Lankais demandent souvent aux voyageurs de s'arrêter pour discuter et poser quelques questions sur cette moto qu’ils ne connaissent pas encore. L’occasion de prendre un thé au bord de la route et de se faire de nouveaux amis !

 

Un peu plus près des nuages sur les routes du Ladakh
Un peu plus près des nuages sur les routes du Ladakh

Voyageurs à moto

La majorité des motards est issue d'autres pays que l'Inde. Si tout le monde en Asie conduit un deux-roues, c'est d'abord parce que c’est moins cher et pratique ! Certains Indiens et Sri Lankais commencent à se prendre au jeu, mais le côté passion du voyage à moto n'est encore réservé qu’à une toute petite partie des sociétés indienne et sri lankaise.

Voyager à moto en Inde
Vintage Rides propose des voyages à moto depuis 2006, en Inde, Mongolie, Népal, Bhoutan et Sri Lanka

© photo principale : Patrick Hemdé / fotolia.com © photos article de haut en bas : David Marvier ; Christine Ivachkevitch ; Caroline Levent