La planète des singes

Hormis les vaches sacrées, les chèvres, les éléphants et les chameaux, l’Inde est envahie par les singes jusqu’au cœur de ses mégapoles. Des milliers de singes ont récemment débarqué dans les villes d’Agra et de New Delhi, s’introduisant jusqu’à l’intérieur des maisons et des magasins à la recherche de nourriture. Malgré tout le respect que porte les indiens à n’importe quel être vivant, la cohabitation s’annonce de plus en plus difficile.

Macaques attaks !

Au mois de juin dernier, des images impressionnantes montrant des milliers de macaques rhésus envahir la ville d’Agra ont fait le tour du monde.

Suite à la déforestation qui ne cesse de s’intensifier dans le nord de l’Inde, ces scènes dignes d’un blockbuster hollywoodien se sont à nouveau perpétrées au début du mois d’août cette fois-ci à New Delhi. Plus de 5000 singes ont fondu dans les rues de la mégapole à la recherche de nourriture, allant jusqu’à attaquer et mordre les passants !

 

©Jerome Cartegini
Escaladeurs hors-pairs,  les singes sont capables de s'introduire partout, créant au passage beaucoup de dégâts !

À l’inverse des vaches et des chèvres qui se contentent de manger tout ce qu’elles trouvent par terre et servent par la même occasion de supers éboueurs dans tout le pays, les singes n’hésitent pas à visiter maisons, appartements, institutions pour chaparder de la nourriture en saccageant tout sur leur passage.

Un problème de taille d’autant que le singe est considéré dans la religion hindouiste comme le descendant du dieu Hanuman. Au même titre que la vache, c’est un animal sacré qui ne peut être chassé ou battu.

 

Les hindous font des offrandes à ceux qu'ils considèrent comme les descendants du dieu-singe Hanuman.

Improbables imitations

La situation est telle que même le parlement indien et autres ministères commençaient à être colonisés par les singes. Ces as de l’escalade n’hésitant pas à braver n’importe quelles barricades, le gouvernement a dû prendre des mesures pour le moins surprenantes.

Afin de préserver ses institutions, il a fait engager une quarante d’agents de sécurité chargés d’imiter le cri du singe Langur (le prédateur naturel des macaques) pour les faire fuir. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, ils font leur ronde en se déhanchant à la manière des primates et portent… un masque de singe ! Si cette méthode n’arrive pas à les effrayer et les faire déguerpir, elle aura au moins le mérite d’amuser les

badauds…

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini © vidéo article : AbuNawaf.com