MKBKSH : la série TV qui fait fureur

Lancée en 2014 par une ONG pour sensibiliser la population sur la condition des femmes en Inde, la série Main Kuch Bhi Kar Sakti Hoon (« Moi, une femme, je peux tout accomplir » en français) remporte un succès sans précédent. Tout le pays retient son souffle en attendant la troisième saison actuellement en tournage.

Faire changer les mentalités

Beaucoup de producteurs de séries TV américaines, même parmi les plus populaires, rêveraient de pouvoir réaliser les scores d’audience de MKBKSH qui est devenu le programme TV le plus regardé de tous les temps. Les deux premières saisons ont rassemblé par moins de… 400 millions de téléspectateurs cumulés ! Un record absolu pour cette série traduite en 11 langues et diffusée sur 16 chaînes indiennes, mais également sur les ondes de All India Radio.

La série est inspirée d’un court-métrage réalisé en 2010 par l’ONG The Population Foundation of India à la demande du ministère de la Santé. Le film avait pour but d'éduquer et faire évoluer les mentalités des hommes et des femmes sur l’éducation des filles, les droits des femmes, et le planning familial. La raison du succès du programme s’explique par les sujets abordés qui sont encore très sensibles en Inde, voire complètement tabous tels que les règles, les mariages arrangés des jeunes filles, l’avortement, etc.

blog inde_mkbksh_1
©MKBKSH

 

blog inde_mkbksh_5
Sneha Mathur est l'héroïne de MKBKSH ©MKBKSH

Bien plus qu'une fiction

Main Kuch Bhi Kar Sakti Hoon, renommée MKBKSH par les téléspectateurs est réalisée par Feroz Abbas Khan. L’histoire relate la vie de Sneha Mathur, une femme médecin qui quitte une situation confortable à Mumbai pour pratiquer dans un village où sa sœur est décédée suite à un avortement. D’après une étude réalisée à la demande de The Population Foundation of India et reportée sur The Indian Express, les deux premières saisons ont été regardées par 48 % d’hommes.

L'étude révèle par ailleurs que 66 % des téléspectatrices interrogées qui considéraient les violences conjugales « acceptables » n'étaient plus que 44 % après avoir vu la série TV. MKBKSH dont 52 épisodes ont été tournés sur les 131 prévus au total n’a sans doute pas fini de faire changer les mœurs.

 

 

photo principale : © MKBKSH