La magie du… sari

Rouge, jaune ocre, jaune souffre, jaune canari, carmin, pourpre, safran, vert céruse, bleu clair, turquoise, le sari est le vêtement traditionnel dont les femmes indiennes se drapent avec élégance depuis la nuit des temps. Plus qu’une tenue vestimentaire, c’est l’un des symboles les plus caractéristiques de l’Inde.

Une tenue codifiée

Fait d’une seule grande pièce de tissu de 1,20 mètre de large pour 5 à 10 mètres de long, le sari est drapé de différentes manières en fonction des religions, des castes, des activités, ou encore des régions. Outre la manière de le porter, le style de tissu, les motifs, la longueur, le type de corsage et surtout la couleur possèdent différentes significations.
Par exemple, le blanc est porté par les femmes brahmanes et les veuves, le safran est considéré de bon augure et porté notamment par les jeunes mariés dans certaines régions, le rouge représente la couleur traditionnelle des saris de mariage, etc.
Sans couture, ni boutons, ni agrafes, ou aiguilles (considérés comme impurs), il est enroulé selon différentes techniques de drapés autour de la taille, du bras, ou des jambes avec des plis plus ou moins grands. Une tenue qui met en valeur les formes tout en dissimulant le corps, hormis parfois le dos, ou le ventre généralement des jeunes femmes n'étant pas encore mariées. Il existe d'innombrables styles de drapés, dont le plus connu est le Nivi :  le sari enroulé en spirale du bas vers le haut avec des plis qui tombent sur le devant des jambes.

 

©Jerome Cartegini
Jeunes femmes indiennes sur leur 31 à l'occasion d'un mariage à Pushkar dans l'état du Rajasthan.

L’habit qui « fait » la femme indienne

Quelle que soit leur position sociale, les femmes indiennes drapées dans leurs saris possèdent une grâce et une élégance incomparables. Porté aussi bien par les femmes qui travaillent à la construction des routes ou qui font de la maçonnerie (oui, vous avez bien lu !), que les femmes au foyer, les jeunes adolescentes ou les stars bollywood, il peut être aussi modeste que luxueux. Certains, dont notamment les saris de mariage, peuvent être de véritables chefs-d'œuvre avec des étoffes brodées de fil d’or et ornées de motifs magnifiques.

 

©Jerome Cartegini
Drapées dans leurs saris multicolores, deux femmes indiennes en plein labeur sur une route du Rajasthan

Un symbole millénaire

Cette tenue vestimentaire dont l’origine remonterait à 2000 ans av. J.-C. serait l’une des plus anciennes à être encore utilisée de nos jours. Dans les grandes villes, les femmes indiennes ne le portent plus que pour de grandes occasions (fêtes, anniversaires, mariages, voyages…), mais il est encore très utilisé dans les campagnes et les villages. Rien ne symbolise mieux la beauté, le mystère et la magie de l’Inde que ce vêtement.

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini