L’île Elephanta et ses grottes

Au large de Bombay sur la mer d’Oman, les grottes d’Elephanta constituent l’un des multiples trésors archéologiques indiens. Chaque jour, des dizaines de bateaux emmènent les visiteurs à la découverte de ce chef d’œuvre architectural et artistique dédié à la gloire de Shiva. Suivez le guide…

L’île aux grottes

Bien qu’il y ait énormément de lieux à visiter à Bombay, la ville ne possède pas de vestiges archéologiques comme l'île Elephanta. Au départ de la Gateway of India (la porte de l’Inde), environ 1 h de bateau suffit à rejoindre Elephanta, aussi appelée Gharapuri.

Le saviez-vous ?

Elephanta doit son nom aux colons portugais qui l’appelèrent ainsi après avoir découvert sur le rivage une immense sculpture en pierre d'éléphant. Celle-ci est aujourd’hui exposée au musée Dr Bhau Daji Lad de Bombay.

L'île abrite un groupe de temples excavés dans une falaise datant des Ve et VIe siècle. Des traces d’occupation humaine remontant au IIe siècle avant J.-C. y ont également été trouvées.

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, le site comprend un nombre impressionnant de reliefs et de sculptures monumentales d’une beauté et d’une finesse exceptionnelles.

blog-inde_elephanta-island-_07
Entrée de la grotte de Shiva © Jérôme Cartegini

Découverte de la grotte principale

Face à la mer, le temple trône au sommet d'une colline de la petite île d'une superficie de 4 km2. Il faut gravir une centaine de marches en pierre pour accéder à la grotte principale n°1, aussi appelée la grotte de Shiva.

Creusée dans la falaise de basalte sur près de 40 mètres de profondeur, elle abrite une halle à colonnes (mandapa) typique de l’architecture hindouiste.  Une multitude de reliefs et de sculptures orne les parois et les murs, dont la pièce maîtresse « Sadashiva ».  D’une hauteur de 7 mètres, cette image hindoue représente les trois visages de Shiva (Trimurti) : le créateur, le conservateur, et le destructeur. Ce chef d’œuvre d’une finesse inouïe incarne à lui seul  l’apogée de l’art ancestral hindou.

blog-inde_elephanta-island-_02
La majestueuse Sadashiva montre les trois aspects de Shiva © Jérôme Cartegini
blog-inde_elephanta-island-_04
Certaines sculptures monumentales sont remarquablement bien conservées © Jérôme Cartegini

Le hall de la grotte principal donne sur deux autres cavernes secondaires contenant également des sculptures et un réservoir d’eau. Les grottes rupestres d’Elephanta seraient les seules à avoir conservé l’intégralité de leur iconographie, mais celles-ci ont été en partie endommagées. D’après les historiens, les Portugais auraient pris les idoles comme cibles de tirs d’entraînement ! Les dégâts n’enlèvent toutefois rien à la beauté de ce site emprunt de mystère et de spiritualité.

  • Comment y aller ? L’île se trouve à 1 h de bateau au départ de Gateway of India (la porte de l’Inde) dans le quartier de Colaba. Le guichet principal se trouve juste à côté des portiques de sécurité de la porte de l’Inde.
  • Quand ? Du mardi au dimanche d’octobre et mai. Départs à 9 h (retour à 15 h) et 12 h (retour 17 h 30).
  • Combien ? Les tarifs incluent l’aller et retour en bateau et l’entrée dans les grottes. Deux classes sont proposées : Luxury (180 Rs. ; env. 2,45 €*) et Economy (145 Rs ; env. 2 €*).
  • Mon conseil : Pour éviter les grosses chaleurs, il est préférable de choisir de s’y rendre le matin. Mieux vaut opter pour la classe Luxury, un peu moins bondée.

*Taux de conversion au 05/07/2017 ; n.d.l.e.

 

Les bateaux pour Elephanta Island partent de l'embarcadère de la Porte de l'Inde © Jérôme Cartegini