Les secrets du chai

À chaque pays sa boisson... En Inde, c'est le thé, chai en hindi (prononcez "tchaï"). Du nord au sud et d’est en ouest, qu’il fasse très froid ou au contraire une chaleur indescriptible, vous vous en verrez toujours proposer une tasse. Il aura toutefois rarement le même goût, car il existe de nombreuses façons de le préparer et l’agrémenter d’épices, de lait, de sucre... Découvrez les secrets du chai et notre recette.

Du tea des Britanniques au chai des Indiens

Avec les jus de fruit, le chai est la boisson la plus appréciée des étrangers en Inde.
Avec les jus de fruit, le chai est la boisson la plus appréciée des étrangers en Inde.

L’Inde est le plus gros producteur de thé de la planète, et pourtant la boisson n’est arrivée dans le pays qu’au cours du XIXe siècle. Ce sont en effet les colons britanniques qui ont développé la culture du thé à partir de 1830. Il aura fallu attendre le XXe siècle pour que le thé rentre définitivement dans la culture indienne.
Aujourd’hui, il est devenu tellement populaire que plus de 80 % de la production serait destinée au marché indien ! La réputation du chai dépasse désormais les frontières de l’Inde, du Pakistan ou du Sri Lanka, et se voit de plus en plus apprécié en Occident. Pas rancuniers, les Britanniques sont les premiers consommateurs européens de chai dont ils raffolent.

Le chai, boisson nationale de l'Inde

Partout en Inde, les chaiwallahs arpentent les rue pour vendre leur chai.
Partout en Inde, les chaiwallahs arpentent les rues pour vendre leur chai.

Les Indiens se sont largement appropriés la boisson qu’ils boivent aussi bien chez eux qu’au restaurant, dans les transports en commun ou dans la rue. Quel que soit l’endroit où vous vous trouvez, il y a forcément un chai wallah dans les parages.
Il existe d’innombrables modes de préparation et de recettes de chai. La plus connue est celle du masala chai (thé épicé), un délice servi chaud et sucré, voire parfois très sucré. Sa préparation est complexe car elle requiert de nombreux ingrédients. Généralement, le masala chai se voit préparé en décoction : les feuilles de thé et les épices sont jetées dans du lait bouillant, qui peut être ou non mélangé avec de l’eau. Parmi les ingrédients, on trouve traditionnellement du thé noir, de la cannelle, de la cardamome, du clou de girofle, de la noix de muscade, du poivre, du gingembre, et du sucre.
À l’origine, le chai était servi dans des coupes d’argile à usage unique, mais recyclables à l’infini. Modernité oblige, il est dorénavant servi le plus souvent dans des gobelets en plastique, ce qui n’est pas toujours très pratique lorsqu’il est bouillant... Après quelque temps en Inde, il y a de fortes chances que vous soyez vous aussi contaminés par le virus du chai ! Voici notre recette pour voyager au pays des couleurs le temps d'une tasse de chai...

Masala chai version française

Pour préparer un chai de retour en France, pensez à ramener des épices indiennes !
Pour préparer un chai de retour en France, pensez à ramener des épices indiennes !

On peut trouver sans problème la plupart des ingrédients nécessaires à la préparation du masala chai en France, et il y a fort à parier que vous possédiez déjà tous les ustensiles nécessaires à sa préparation. Voici ma recette...

Ingrédients pour 4 à 5 personnes

– 1,5 litre d’eau
– 1 litre de lait
– 1 cuillère à soupe de gingembre
– 10 gousses de cardamome (encore mieux si vous l’avez ramené de là-bas !)
– 1 cuillère à café de cannelle
– 2 grosses cuillères à soupe de thé noir, ou deux sachets de thé
– 5 baies de poivre noir
– 2 clous de girofle
– 6 cuillères à café de sucre (ou moins selon les goûts)

Préparation du masala chai

Comptez environ 15 minutes de préparation pour 1 litre (env. 4 personnes), et un temps d’infusion d’environ 20 minutes.
– Éplucher et râper le gingembre,
– Faire bouillir l’eau dans une casserole avec toutes les épices
– Retirer l’eau une fois qu’elle est arrivée à ébullition
– Ajouter le thé et le sucre, puis laisser infuser durant quelques minutes
– Faire chauffer le lait dans une autre casserole
– Filtrer ensuite le thé puis mélangé le avec le lait
Il ne vous reste plus qu’à commencer la dégustation pour le tea time. À consommer sans modération !

© photo principale : A. Vahanvati © photos article : Goutam Roy, Jérôme Cartegini