Les îles Andaman-et-Nicobar

Des forêts denses et luxuriantes, une faune et une flore exceptionnelles, des plages immaculées bordées par des eaux cristallines, les îles Andaman-et-Nicobar constituent l’un des joyaux les moins connus de l’Inde. Découverte…

 

Les îles Andaman et Nicobar sont bien plus proches de l'Asie du Sud-Est que de l'Inde.
Les îles Andaman et Nicobar sont bien plus proches de l'Asie du Sud-Est que de l'Inde.

Histoire des îles Andaman-et-Nicobar

Au large du golfe du Bengale à environ 1200 km du littoral indien et à seulement 200 km de la Malaisie, les îles Andaman-et-Nicobar sont au nombre de 572, dont seulement quelques dizaines sont habitées. Ce fut longtemps l’un des endroits les plus isolés et méconnus de la planète, habités par différentes tribus n’ayant jamais eu de contact avec le monde extérieur. Des archéologues estiment que les premiers habitants venus d’Afrique seraient arrivés là il y a 60 000 ans…
En 1768, les Danois débarquent sur les îles de Nicobar et tentent en vain d’y fonder une colonie. À partir de 1789, ce sont finalement les Britanniques qui annexent l’archipel pour y installer notamment une immense prison politique à Port Blair. Les îles ne font partie intégrante de l’État indien que depuis 1947. Le tourisme a commencé à s’y développer tout doucement depuis seulement une trentaine d’années.

 

Les îles Andaman-et-Nicobar comptent quelques-unes des plus belles plages de la planète.
Les îles Andaman-et-Nicobar comptent quelques-unes des plus belles plages de la planète.

Jungle, fonds marins et plages de rêve

Les îles Nicobar (22 îles dont 12 habitées) étant classées réserve de biosphère par l’UNESCO, leur accès est strictement interdit aux touristes par le gouvernement indien. Seul l’archipel Andaman accueillent les voyageurs de plus en plus nombreux à se rendre sur ses îles. Il en compte 550, mais seulement 26 sont habitées par une population éclectique se composant d’ethnies Negritos (d’anciens chasseurs-cueilleurs aujourd’hui menacés de disparition), d’immigrés d’Asie du Sud-Est et d’une majorité d’hindouistes du Bengale.
L’archipel ne compte qu’une seule grande ville : la capitale Port Blair sur l’île Andaman-du-Sud. Outre des vestiges du passé colonial, elle compte de superbes plages dont Chiriya Tapu à l’extrémité sud de l’île, mais aussi des spots de plongée de renommée mondiale comme Wandoor à l’entrée du parc national marin Mahatma Gandhi, ou encore de sublimes sentiers de randonnée à travers la jungle primitive et les forêts de mangrove.

 

L'île principale Andaman du Sud abrite de fabuleux sentiers de randonnée à travers la jungle.
L'île principale Andaman du Sud abrite de fabuleux sentiers de randonnée à travers la jungle.

L'île Havelock, chouchou de l'archipel

Parmi les plus belles îles, citons Haveclock qui se trouve à environ 2 h de bateau de Port Blair. Recouverte d’une jungle encore inexploitée, elle compte d’innombrables plages immaculées qui ressemblent à s’y méprendre à celles des îles du sud de la Thaïlande. Sur la côte ouest, la plage Radha Naga a d’ailleurs été désignée comme la plus belle plage d’Asie en 2004. Pas étonnant qu’elle soit devenue l’une des destinations les plus prisées des jeunes mariés indiens.
L’île est également réputée pour ses fonds marins de toute beauté. Des cours de plongée pour tous les niveaux à des prix très accessibles sont proposés notamment sur la plage Elephant. Il y a également de nombreuses excursions en bateau, dont certains avec fond en verre pour admirer la faune marine et les îles inhabitées alentour. À découvrir le plus vite possible pour pouvoir profiter de l’un des endroits les plus préservés de la planète.

 

La faune et la flore sous-marines de l'île Havelock.
La faune et la flore sous-marines de l'île Havelock.
© photo principale : Incredible India © photos article : Google Earth, Incredible India