4 cités du Rajasthan

De Jaipur, la ville rose, à Jodhpur, la ville bleue, en passant par Jaisalmer, la cité dorée et Udaipur, la ville blanche, les cités colorées du Rajasthan émerveillent les visiteurs du monde entier depuis des siècles. Chacune d'entre elles nous transporte un peu plus dans la magie des contes populaires des Mille et une Nuits au temps de la splendeur des maharadjas.

1
Jaipur, la ville rose

Le palais des Vents, l'un des trésors architecturaux de Jaipur
Le palais des Vents, l'un des trésors architecturaux de Jaipur

Jaipur a été construite en 1727 par Jai Singh II, un maharadja passionné d’astrologie. Avec la complicité de son brahmane, ils ont imaginé une ville idéale dans laquelle chaque quartier correspond à une planète de l’astrologie indienne. Ordonnée à l’image des astres autour du soleil et de la lune, la ville abrite des trésors architecturaux comme le City Palace ou le Palais des Vents.
Lors de l’annonce de la visite du Prince de Galles à Jaipur en 1876, un descendant de Jai Singh décide de faire repeindre toute la ville en rose pour impressionner son hôte de marque. Depuis lors, le rose demeure la couleur de Jaipur.

2
Jodhpur, la ville bleue

Vue sur Jodhpur, la "ville bleue" depuis le fort
Vue sur Jodhpur, la "ville bleue" depuis le fort

Que d’émotions lorsqu’on pose le regard pour la première fois sur cette cité ! Sa majestueuse forteresse Mehrangarh suspendue à 125 mètres au-dessus des toits domine la ville bleue sur des kilomètres. Construit en 1459 sous le règne de Rao Jodha, ce fort de grès rouge abrite plusieurs palais (palais des Perles, des Fleurs, des Miroirs...), des temples, ou encore un important musée.
Au pied du fort, la superbe vieille ville déploie ses maisons bleues lavande aux toits-terrasses, son dédale de ruelles étroites animées et bordées de boutiques. Surnommée également Sun City en raison de son ensoleillement quasi permanent (seulement 18 jours nuageux dans l’année), sa vieille ville doit sa couleur bleue au fait que la plupart des maisons appartenaient jadis à des brahmanes vénérant Krishna dont le visage est bleu. Même si aujourd’hui, elles n’appartiennent plus uniquement aux membres de la plus haute caste indienne, le bleu reste la couleur dominante pour sa capacité à repousser les moustiques et à adoucir la chaleur.

3
Jaisalmer, la cité dorée

Jaisalmer est ceinturée de remparts ornés de 99 tours en grès.
Jaisalmer est ceinturée de remparts ornés de 99 tours en grès.

Au cœur du désert aride du Thar, la plus ancienne capitale rajput érigée en 1156 par le clan des Bhatti apparaît comme une vision. Ceinturée par 5 km de remparts ornés de 99 magnifiques tours en grès, elle culmine à 76 mètres au-dessus du désert. Sa couleur dorée qui se confond avec celle du sable du désert qui l’entoure est saisissante.
À l’intérieur, une ville (sans véhicule à moteur en dehors de quelques motos et rickshaws) avec un labyrinthe de ruelles étroites, un dédale de somptueux palais médiévaux qui renferment des trésors royaux et des sculptures médiévales. Des vestiges qui témoignent de la richesse passée de Jaisalmer qui fut, jusqu’à l’arrivée des Anglais au XIXe siècle, un passage obligé pour les caravanes chargées d’épices, d’opium, et d’indigo venus d’Asie et de Perse. Un trésor de l’humanité menacé malheureusement par une surexploitation touristique.

4
Udaipur, la ville blanche

Avec ses maisons blanches et le majestueux Lake Palace qui émerge du lac, Udaipur est l’une des plus belles cités de l’Inde.
Avec ses maisons blanches et le majestueux Lake Palace qui émerge du lac, Udaipur est l’une des plus belles cités de l’Inde.

Merveille des merveilles du Rajasthan, les qualificatifs manquent pour décrire la beauté de la ville blanche d’Udaipur. Celle-ci fut fondée par Maharana Udai Singh II suite à la troisième conquête par les Moghols de sa précédente capitale Chittorgarh. En fuite avec sa cour, le seigneur consulte un sâdhu pour savoir où il pourrait construire une nouvelle capitale qu’il pourrait mieux défendre. Sur les conseils de ce dernier, il l’établit sur les bords du lac Pichola qui possède l’avantage d’être entouré de reliefs permettant de voir venir les ennemis. Sage conseil, puisqu’Udaipur deviendra imprenable durant des siècles et restera même hindoue 50 ans de plus que les autres monarchies rajput ! Les envahisseurs anglais la surnommeront même « Udaipur l’indomptable ».
Avec ses maisons blanchies à la chaux, son incroyable City Palace (le plus grand du Rajasthan, encore habité en partie par le maharadja d’Udaipur), et le majestueux Lake Palace qui émerge au milieu des eaux scintillantes du lac, Udaipur est incontestablement l’une des plus belles cités historiques de l’Inde.

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini