Le fort Rouge, joyau moghol

La ville d’Agra, dans le nord de l’Inde, est connue pour abriter le magistral Taj Mahal, mais il ne faut pas délaisser pour autant son autre monument emblématique, le fort Rouge. Pour pouvoir découvrir tous les trésors architecturaux et l’histoire de cette ancienne cité impériale, l’idéal est d'être accompagné par un guide. C'est parti !

L’âge d’or perse

Le fort Rouge, construit au XVIe siècle par le puissant empereur Akbar, est le plus grand fort de l’Inde avec une surface surréaliste de 38 ha (le palais du Louvre s'étend sur 22 ha, n.d.l.e) ! Un édifice inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO dont les remparts massifs hauts de 21 mètres et les douves profondes s’étendent sur 2,4 km de circonférence.

 

blog-inde-sri-lanka-agra-fort-rouge-6
Un portail majestueux donne accès à une succession de magnifiques jardins et de merveilles architecturales : les palais féeriques Khas Mahal et Shish Mahal, la salle des audiences publiques Diwan-i-Am avec sa multitude de colonnes, les deux belles mosquées Mossi Masjid et Nagina Masjid, ou encore l’impressionnante tour octogonale Muhammam Burj.
Entre tous ces monuments, on se perd dans un labyrinthe de corridors, de passages secrets, de cours et d'immenses salles ornées d’arcades finement ciselées. Sur la partie du fort qui domine les flots de la Yamuna, des toits-terrasses ornés de coupoles plaquées or et parsemés d'un dédale de canaux et de bassins offrent une vue imprenable sur le Taj Mahal. Un peu partout, le regard se perd dans les splendides mosaïques, ainsi que les motifs géométriques et de fleurs qui tapissent les murs. Sans oublier le raffinement des plaques de marbre incrustées de pierres semi-précieuses comme on peut également en admirer dans le mausolée du Taj Mahal. C’est l’apogée de l’art moghol.

 

Des palais, aux mosquées, en passant par les jardins luxuriants, l'ancienne cité regorge de merveilles.
Des palais, aux mosquées, en passant par les jardins luxuriants, l'ancienne cité regorge de merveilles.

Voyage dans le temps

Quatre générations d’empereurs, dont Shah Jahan qui fit édifier le Taj Mahal, se sont succédé dans la puissante cité impériale qui dominait toute l’Inde. Bien qu’il ne reste plus rien des meubles, des tapis, des broderies et de toutes les richesses que contenait l’ancienne citadelle impériale, on imagine facilement le faste qui devait régner ici à l'époque.

 

Typique de l'art moghole, les incrustations de pierres semi-précieuses dans le marbre blanc.
Typique de l'art moghol, les incrustations de pierres semi-précieuses dans le marbre blanc.

Si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être admirer une autre merveille de l’âge d’or perse en visitant le Shish Mahal (palais de Verre). Appelé jadis le palais de Glace, ses murs sont incrustés de centaines de milliers de morceaux de miroirs venus d’Alep en Syrie. Cette merveille qui fut transformée en palais d’été n’est malheureusement pas toujours accessible au public.
Le fort abrite bien d’autres merveilles architecturales difficiles à comprendre sans l’aide d’un guide. C’est le cas des fameux Bâoli : il s'agit d'impressionnants puits à degrés qui étaient utilisés pour l’approvisionnement d’eau, mais aussi pour des rituels religieux, des ablutions et des bains. Certains abritent notamment d'imposantes sculptures d'éléphants. Autre curiosité à découvrir, un tunnel secret dont l'entrée est dissimulée dans l'une des douves du fort. Long de 18 km, il permettait aux souverains de s’échapper en cas d’évasion, ou tout simplement de sortir sans être vu de la cité.
La visite se termine par la cellule où l’empereur Shah Jahan fut emprisonné par son propre fils Aurangzeb qui le renversa pour régner à sa place. Durant 8 ans jusqu’à sa mort, le vieil homme resta enfermé dans une minuscule pièce en haut de la tour Musamman Burj d’où il pouvait contempler l’œuvre de sa vie : le mausolée du Taj Mahal qu’il construisit en l’honneur de son épouse défunte.

 

Vue imprenable sur le majestueux Taj Mahal.
Vue imprenable sur le majestueux Taj Mahal.

Fan de forts moghols ? Si vous êtes de passage à Delhi, ne ratez pas la visite d'un autre fort Rouge tout aussi gigantesque (2,5 km de long). Construit par l'empereur moghol Shah Jahan entre 1636 et 1648, le site également inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2007 renferme également quantité de palais en marbre, de mosquées, de jardins luxuriants, etc. On dit que l'empereur y avait un trône de 1150 kg d'or et de 230 kg de pierres précieuses, dont des diamants, des rubis et des émeraudes. Ce trésor d'une valeur inestimable n'a hélas jamais été retrouvé, mais c'est autre histoire…

Suggestions de voyages à Agra pour découvrir le fort Rouge

© photo principale : Jérôme Cartegini © photos article : Jérôme Cartegini