Bruno Morandi et l’Ambassador

Bruno Morandi en bref

L'évasion et le nomadisme : deux constantes dans la vie de Bruno Morandi. Après un premier voyage au Népal, une petite annonce publiée dans une brochure de voyage change le cours de sa vie. Il devient accompagnateur de voyages et sillonne les quatre coins de la planète.

La photographie s'impose tout naturellement à cet arpenteur du monde. Peu disert sur ses inspirations et aspirations de photographe, il lâche pourtant ces quelques mots : "C'est le fugitif qui m’intéresse dans la photo". Dans ces photos, le fugitif est dans un instant saisi au vol ou dans l'éclat d'un regard sur un visage buriné. Il s'incarne aussi dans ces portraits d'hommes et de femmes hors du monde : âmes de femme prisonnières d'un corps d'homme des hijras ou moines réfugiés dans les hauteurs du Ladakh.

Dans les rues de Calcutta en Ambassador

Bruno Morandi a réalisé ses clichés en octobre 2013 à Kolkata (Calcutta) dans le Bengale-Occidental.

Le débonnaire véhicule jaune mis en avant sur ses clichés est une Ambassador, autrefois fleuron de l'industrie indienne. La voiture est née en 1957 à Calcutta dans les usines d'Hindustan Motors (HM). Rapidement, elle s'impose sur les routes de l'Inde et dans les années 70, elle prend 70% du marché de l'automobile. Mais cette hégémonie s'effondre en 1985 avec le début de la libéralisation du secteur, et en 2010, HM ne produit plus que quelque 15 000 véhicules par an.

Pourtant les rondeurs sympathique de la coccinelle indienne continuent de séduire la population indienne. Peinte en blanc, l'Ambassador est la voiture des officiels dans le Nord de l'Inde, et en jaune, c'est celle des taxis. Tous plébiscitent son confort douillet, son incroyable robustesse et son petit côté délicieusement suranné. Alors, prêts pour une balade en Ambassador ?

En savoir plus sur Bruno Morandi
Visiter le site de Bruno Morandi
Bruno Morandi a publié de nombreux livres parmi lesquels Tableaux du Rajasthan, en 2003.

© photo principale : Bruno Morandi