Bienvenue à bollywood

Le terme bollywood (contraction de Bombay et d’Hollywood) est l’adjectif souvent utilisé pour nommer le cinéma indien même s'il s’agit là d’un excès de langage. Ces films, produits essentiellement à Bombay et tournés en langue hindi représentent une part importante de l'identité indienne – avec les dieux et le cricket – telle qu'elle est perçue hors de l'Inde.

Bienvenue à Bollywood

Les murs indiens sont couverts d'affiches de film
Les murs indiens sont couverts d'affiches de film

Ce genre très particulier mêle danses et chants sur fond d’histoire d’amour impossible, de déchirures familiales, de religion ou encore de mythologie.

Ringard, trop long, mal joué etc. Les critiques occidentales envers le cinéma indien sont sévères. Regarder un film bollywood, c'est admettre l'idée indienne qu'un film est synonyme de rêve et d'idéal et ne recherche pas la réalité. Cette petite gymnastique opérée, plonger dans ces films est un délice coloré et optimiste qu'on savoure comme un bonbon krema.

Les Indiens raffolent de leur cinéma et surtout de leurs stars, adulées comme des dieux. Aux quatre coins du pays, on peut les apercevoir posant sur de gigantesques affiches publicitaires. Depuis le succès mondial du très beau film Devdas en 2002, les films bollywood s’exportent de mieux en mieux. Si l'Angleterre et les pays d'Afrique du Nord ont été les premiers à succomber à la magie, le premier marché à l'étranger est celui… des États-Unis.

Plus de 1000 films sont tournés chaque année (deux fois plus qu’à Hollywood), dont près de la moitié à Bombay. Et comme dans la cité des Anges aux États-Unis, la visite des studios en périphérie de la mégalopole est devenue un must à ne manquer sous aucun prétexte !

Visiter les studios de Bombay

Des "Bollywood Tours" sont organisés à Film City situé à Goregaon dans la banlieue de Bombay (près du parc national Sanjay Gandhi). Cet immense site verdoyant de 350 hectares compte une quarantaine de studios de cinéma entourés de lacs, de jardins et de terrains qui servent de lieux de tournage extérieurs.
Au programme, visite des studios où vous pourrez voir l’envers du décor, assister à des tournages, approcher des stars locales, regarder le travail des techniciens, la réalisation d’effets spéciaux, les costumes, les séances de maquillage, ou encore prendre des cours de danse.
S’ensuit l’incontournable visite des maisons de stars comme celles d’Amitabh Bachchan dans le quartier de Juhu, ou de Salman Khan et Shahrukh Khan dans celui de Bandra. Ces somptueuses villas sont assiégées nuit et jours par une nuée d'admirateurs (rices) qui guettent la moindre apparition de leurs idoles.

 

Ranbir Kapoor dans le film Besharam
Ranbir Kapoor dans le film Besharam

Partir sur les traces de Slumdog Millionnaire

Bien que réalisé par le britannique Danny Boyle, Slumdog Millionnaire, le film aux huit oscars reprend certain des codes d'un film bollywood et peut être un bon tremplin vers le cinéma indien. Sachez toutefois que peu d'Indiens ont apprécié le très injurieux slumdog du titre.
Loin des paillettes bollywood, une autre excursion baptisée "Reality Tour" est organisée par l’ONG Reality Gives pour vous emmener à Dharavi, l’immense bidonville au cœur de Bombay qui a servi de toile de fond à Slumdog Millionnaire. En suivant les traces de son jeune héros Jamal Malik, vous faites également une bonne action, car 80% des bénéfices sont destinés à des projets humanitaires pour les enfants de Dharavi.

Bombay à la sauce bollywood

Bollywood tours, New Mhada Complex, Mahakali Caves Road, Andheri (East), Mumbai-400093
Reality Gives, Akber House 1st Floor, Nowroji Fardonji Road, Opp Bademiya Restaurant, Colaba, Mumbai 400-039

© photo principale : Jérôme Cartegini © autres photos : Jérôme Cartegini